Comparatif GIMP / Photoshop – 7/7

Dénouement ? Pas vraiment, nous savions dès le début que les deux logiciels (GIMP et Photoshop) ont chacun des points forts et des points faibles. Au final, aucun des deux n’est le meilleur, une telle appréciation ne pouvant être que personnelle.

Cela dit, nous avons, depuis longtemps, fait le choix de GIMP, parce qu’il est libre et ne vous contraint pas, mais aussi parce qu’il est efficace et permet un travail de qualité professionnelle. Pour toutes ces raisons nous proposons des formations à la retouche d’images et de photos avec GIMP initiation et perfectionnement.

Retrouvez les épisodes précédents : 1, 2, 3, 4, 5 et 6.

Nous tenons à remercier Steve Czajka pour l’article original qui ouvre bien des perspectives et plus globalement pour GIMP Magazine.

La photo de ce dernier bandeau est l’œuvre d’Alain Bourque sous licence CC By. Elle représente une accalmie entre deux orages sur le Matabi.

Table des matières

Renforcer la netteté

Photoshop GIMP Avantage
Filtre Netteté optimisée
/wp-content/uploads/2013/07/gimpvsps_img-023-060.png
NdT : à noter l’outil Netteté (via Goutte d’eau) pour une action localisée.
Filtres / Amélioration / Renforcer la netteté
/wp-content/uploads/2013/07/gimpvsps_img-023-061.png
NdT : à noter l’outil Flou et Netteté pour une action localisée.
Photoshop

Effets d’éclairage

Photoshop GIMP Avantage
img-023-062.png
img-023-063.png
Les effets d’éclairage sont plus évolués. On peut ajouter jusqu’à six sources de lumière en une seule opération.
On y trouve les mêmes types de lumière et d’intensité que dans Photoshop mais avec une approche tri-dimensionnelle et des réglages de matériau et de surfaces plus poussés. Les deux outils sont proches, mais l’avantage va à GIMP.
GIMP

Ombre

Photoshop GIMP Avantage
Cela se fait via la boîte de dialogue Style des calques avec une grande efficacité.
Via le filtre Filtres / Ombres et lumière / Ombre portée, mais l’interface pourrait être enrichie.
/wp-content/uploads/2013/07/gimpvsps_img-023-064.png
Photoshop

Texte

Photoshop GIMP Avantage
Barre de réglage des options
/wp-content/uploads/2013/07/gimpvsps_img-023-065.png
Onglet réglage des caractères
/wp-content/uploads/2013/07/gimpvsps_img-024-067.png
Onglet réglage des paragraphes
/wp-content/uploads/2013/07/gimpvsps_img-024-068.png
La saisie de texte dans Photoshop est nettement supérieure sur tous les plans. Les réglages basiques peuvent être réalisés soit par la barre des options, soit par l’onglet des caractères. Les réglages de paragraphe permettent également un travail précis.
Les paramètres de caractères sont plus complets que dans GIMP.
Il est possible de faire couler un texte le long d’un chemin tout en maintenant les propriétés de texte.
Les effets de texte sont également supportés.
Bravo à l’équipe de Photoshop, beau travail !
GIMP 2.8 montre une avancée significative dans la saisie de texte. L’équipe de GIMP mérite des lauriers.
/wp-content/uploads/2013/07/gimpvsps_img-023-066.png
Malgré cela, les fonctionnalités proposée sont encore très en deça de ce que propose Photoshop.
Il est possible de couler un texte le long d’un chemin, mais les propriétés de texte sont perdues (NdT : en fait, le texte est transformé en un chemin).
Les effets de texte sont absents, même si l’on peut utiliser le filtre Déformation interactive comme un pis-aller.
Note de la relectrice : je pense que pratiquer le développement partagé pourrait révolutionner les possibilités textuelles. Je me souviens qu’en 1997 CorelDraw et Photo-Paint disposaient d’exceptionnels outils texte depuis dix ans. Cet atout venait du fait qu’une même entreprise partageait le code entre les deux logiciels.
Les équipes de GIMP et d’Inkscape pourraient se rapprocher afin de partager le code des outils texte, par exemple. En effet, la manipulation de texte dans Inkscape est exceptionnelle.
NdT : ce défaut de GIMP n’est finalement pas si pénalisant, puisque Inkscape le comble admirablement. Je conseille toujours à mes élèves d’utiliser Inkscape pour réaliser des effets de texte et Scribus pour faire de la mise en page. Chaque logiciel a son domaine de prédilection dans lequel il est bon : GIMP est un logiciel de retouche d’image, pas un logiciel de dessin vectoriel ni de mise en page. Pourquoi pas améliorer les capacités textuelles de GIMP ? Cela permettrait de n’utiliser (et n’apprendre) qu’un seul outil. Mais je ne vois pas cela comme une priorité pour GIMP.
Photoshop

Texte en tant que masque de découpe

Photoshop GIMP Avantage
Cela fonctionne parfaitement, sans altération du calque.
Dans GIMP vous devez convertir le texte en chemin puis en sélection enfin en masque. Cependant, c’est un processus destructif.
NdT : en effet, cette méthode perd les propriétés de texte. Mais en voici une autre (un peu tirée par les cheveux, j’en conviens) :
– ouvrez une photo et ajoutez un canal alpha au calque ;
– saisissez votre texte, réglez la police, la taille, la graisse, etc. la couleur doit être blanche ;
– placez le calque de texte sous le calque de la photo ;
– passez le calque de la photo en mode Multiplier ;
– votre calque de texte est intact !
Photoshop

Impression

Photoshop GIMP Avantage
Facile à utiliser et intuitif.
/wp-content/uploads/2013/07/gimpvsps_img-024-069.png
J’ai trouvé cette fonction un peu limitée. Des améliorations pourraient être apportées. Ce que vous voyez en aperçu n’est pas ce que vous obtenez en sortie.
/wp-content/uploads/2013/07/gimpvsps_img-024-070.png
NdT : l’impression se faisant en CMJN et GIMP ne gérant pas ce modèle colorimétrique, le résultat peut, en effet, être surprenant. En attendant la version 3 de GIMP qui devrait gérer le CMJN, il y a moyen, en utilisant un profil ICC, d’avoir un meilleur aperçu de l’impression (Édition / Préférences / Gestion des couleurs, activez le mode Simulation d’impression).
Photoshop

Enregistrer pour le Web

Photoshop GIMP Avantage
Photoshop affiche simultanément pour comparaison l’original en haut avec au moins deux exemplaires à des taux de compression plus élevés.
/wp-content/uploads/2013/07/gimpvsps_img-025-071.png
Vous devez passer par Fichier / Exporter. Chaque type de fichier dispose de ses réglages avancés. Mais il n’existe rien de comparable à ce que propose Photoshop.
NdT : l’extension Save for Web ajoute le menu Fichier / Enregistrer pour le Web et propose une interface très pratique où l’on peut réduire les dimensions, augmenter la compression et le flou avec un rendu en temps réel. Mais aucune comparaison avec l’original.
Photoshop

Export de l’espace de travail

Pour produire une galerie d’images en HTML.

Photoshop GIMP Avantage
Photoshop propose cette superbe fonction permettant d’exporter une collection d’images sous la forme d’une galerie prédéfinie (mais configurable) pour montrer vos créations à vos clients.
Je me souviens que GIMP dispose de certaines extensions capables de réaliser cela, mais rien d’aussi élégant ni fourni par défaut.
Photoshop

Vérification colorimétrique

Photoshop GIMP Avantage
Photoshop propose une vérification logicielle via Informations sur l’image / Couleurs d’épreuve. Cela permet d’afficher à l’écran ce que vous obtiendrez en sortie impression en CMJN, par exemple. Lors d’une conversion, les couleurs sont ajustées et vous pouvez constater ou tester l’étendue de ces ajustements, les changer, convertir à nouveau jusqu’à ce que vous soyez satisfait du résultat.
La bonne méthode consiste à travailler le plus longtemps possible en RVB, puis, en toute dernière étape, convertir en CMJN, vérifier, ajuster et finaliser pour impression à grande échelle.
Je n’ai pas connaissance d’une quelconque fonction de vérification dans GIMP. C’est une opportunité d’évolution, mais est-ce vraiment nécessaire vu le peu d’utilisateurs pratiquant l’impression à grande échelle.
Photoshop
Photoshop GIMP Avantage
Photoshop dispose d’un moteur robuste pour l’animation. La ligne de temps est très fonctionnelle.
GIMP dispose également de fonctions d’animation en natif, ainsi que du module GAP (GIMP Animation Plugin) pour une pratique avancée.
Photoshop

GIMP Magazine propose des cours en ligne et en anglais sur GIMP, Inkscape et Scribus.

Dimitri Robert, traducteur de cet article, est formateur pour l’organisme de formations Libres à vous Scop notamment sur GIMP, Inkscape et Scribus et auteur du livre GIMP 2.8, débuter en retouche photo et graphisme libre.

Les commentaires sont fermés